Tradition. Comment le Poinsettia est devenu la star de Noël

Le 12 décembre, aux Etats-Unis, c’est la journée nationale du Poinsettia. En tant que geste d’amour ou d’amitié, demande de pardon, vœu de prompt rétablissement ou symbole de remerciement, ou même simplement pour le plaisir, tous les prétextes sont bons pour offrir une surprise étoilée en signe de gentillesse.

Peu à peu, le Poinsettia a aussi fait sa place en France où elle est devenue la fleur la plus vendue au mois de décembre.
C’est l’histoire d’une formidable opération de marketing que n’imaginait sans doute pas Joël Poinsett lorsqu’il tomba sous le charme des belles bractées rouge de cette plante qui s’épanouissent en plein mois de décembre. Cette spécificité avait déjà valu au Poinsettia d’être associé aux fêtes de Noël dès le 16è siècle en Amérique centrale où elle est surnommé « fleur de la nuit sainte ».

Cultivé dans le Val de Loire

Mais c’est au début du 19è siècle que le Poinsettia est parti à la conquête du monde, lorsque Joël Poinsett, alors ambassadeur des Etats-Unis au Mexique rapporte l’Etoile de Noël aux USA. Une plante fleurie en pleine période creuse… Les producteurs eurent tôt fait de flairer la bonne affaire. Elle fut baptisée Poinsettia en hommage à son découvreur dont la date du décès, le 12 décembre 1851, est sacrée « journée nationale du Poinsettia » aux Etats-Unis.
Sous l’impulsion des réseaux de promotion et grâce au travail des spécialistes en horticulture, le Poinsettia s’est ensuite imposé comme la fleur incontournable des fêtes de fin d’année en Europe. Cette plante est techniquement compliquée à obtenir sous nos latitudes car elle demande de la chaleur et un équilibre entre la nuit et le jour propre aux régions tropicales. C’est pourtant dans le Val de Loire que le Poinsettia est cultivé grâce à l’utilisation de système de chauffage et de rideaux. « Nous sommes spécialisés dans la production de plantes d’extérieurs telle que les géraniums. Pour garder une activité toute l’année et donc donner de la stabilité à nos employés, nous nous sommes orientés vers le Poinsettia il y a une dizaine d’années », explique Benoit Froger l’un des membres de la fratrie qui dirige la société HBS aux Pont de Cé. Depuis quelques jours l’effervescence règne dans cette entreprise qui alimente les circuits de vente de l’Ile de France et du grand ouest.
« Le poinsettia arrive à point nommé dans la saison juste après celle du cyclamen. Dans les jardineries on trouve des phaléanopsis, mais c‘est le cas toute l’année. Le Poinsettia apporte une nouveauté et son image est étroitement liée à celle de Noël », explique Benoit Froger. Et puis il y a l’argument massue : c’est un rapport qualité/prix imbattable. « Vous avez une plante fleurie de bel aspect pour une dizaine d’euros..; », rappelle Benoit Froger. Un positionnement commercial, conséquence du travail réalisé par les généticiens qui ont fait évoluer cette plante. Ses bractées invariablement rouge auraient pu lasser le consommateur. Alors les chercheurs ont réussi à produire de nouveaux coloris et on trouve aujourd’hui des poinsettias rose, blanc, bicolore…

Des variétés naines

Mais surtout, la grande révolution c’est dans la taille des potées qu’elle se trouve. « Depuis ces 5 ou 6 dernières années, le poinsettia est devenue une vedette des micro-plantes. Ces petits pots de 6 cm de diamètre font fureur car ils permettent de multiples décorations et surtout sont parfaits dans les compositions florales ou sur les tables de fêtes. D’ailleurs, dans les ateliers de HBS, les employés saupoudrent à la main ces petits pots de paillettes : le produit fait fureur. « Mettez les branches que vous avez coupées du sapin au milieu de la table de réveillon, alternez avec des bougies et des micro-plantes pailletées et vous avez un magnifique chemin de table très économique », indique Benoit Froger. La tendance ce sont aussi ces caches-pots miniatures magnétique qui se colle sur un réfrigérateur par exemple et dans leqsquels les micro-plantes trouvent une place idéale.
Le Poinsettia suscite une véritable passion chez certains jardiniers qui veulent l conserver longtemps, voir le faire refleurir. Sachez-le, c’est très, très difficile. « Placez le Poinsettia dans un endroit éclairé, loin d’un radiateur électrique,et surtout à l’abri des courants d’air qu’il ne supporte pas. Arrosez le régulièrement et vous le garderez 2 à 3 mois. Ensuite, changez de plante », conseille Benoit Froger.

Bon à savoir: le Poinsettia n’aime pas les courants d’airs, mais pas du tout. Et même si les variétés modernes sont un peu plus tolérantes, ne négligez pas ce risque mortel. Un moment crucial, c’est celui du transport de la plante entre le magasin où vous l’avez achetée et votre domicile. Pensez à bien l’emmitoufler pour la protéger du grand air. Sinon, vous verrez quelques jours plus tard, votre belle Etoile de Noël dépérir définitivement…

 

Conseils : comment prendre soin de votre Poinsettia

Le Val-de-Loire produit environ 500 000 pots de Poinsettia (photo S. Walek)

Le Val-de-Loire produit environ 500 000 pots de Poinsettia (photo S. Walek)

Vous en recevrez peut-être une en cadeau et vous en offrirez probablement. L’Etoile de Noël ou Poinsettia est l’une des plantes en pot les plus commercialisées dans l’hémisphère nord. Aux Etats-Unis, le phénomène atteint son paroxysme, puisque le 12 décembre, la tradition veut que l’on s’offre cette fleur. C’est le « Poinsettia days » qui célèbre la mort de Joel Poinsett, premier ambassadeur des Etats-Unis au Mexique, botaniste passionné qui en 1828, tomba sous le charme de cette plante et la ramena aux Etats-Unis.

En France, elle est notamment cultivée dans le Val-de-Loire où les pépiniéristes en produisent 500 000 pots dans leurs serres. Et ce n’est pas une mince affaire…

Retrouvez aussi des conseils de pros pour prendre soin et faire refleurir votre Poinsettia

Lire la suite