Mon premier potager. Préambule

Ça y est… je me lance, je vais enfin faire mon premier potager.
C’est vrai que j’ai déjà fait quelques essais dans mon jardin mais il est exposé nord et est très ombragé.
Malgré toute ma bonne volonté, j’ai compris (tard) qu’avec ces deux éléments je n’arriverai pas à grand chose.
Peut-être que dans une autre région très ensoleillée ça aurait pu éventuellement marcher mais je suis en Bretagne. Même si il y fait bien plus beau que ce qui se dit, c’est quand même pas la Provence !
J’étais quand même fier, l’été dernier, d’avoir réussi à avoir quelques tomates mais c’était vraiment pas grand chose par rapport au nombre de pieds plantés. Ils étaient près d’un mur entre des rosiers, j’avais repéré que c’était là qu’il y avait le plus de lumière.
Si il fallait créer des règles pour créer son potager, je pense que la règle numéro 1 serait l’exposition ! Mais chez moi c’est mal exposé, vaut mieux laisser tomber et chercher une autre solution.

Les jardins partagés

Ça tombe bien, ma commune a eu l’excellente idée de créer des jardins partagés. Ils sont exposés plein sud, dans un endroit beau et calme et à 5 minutes à pied de chez moi. C’est gratuit, il y a une charte à signer dans laquelle on s’engage évidemment à jardiner au naturel.
Nous sommes 9 jardiniers, de toutes les générations. Chacun a ses techniques (paillage etc) son savoir-faire ou son expérience, les échanges seront sûrement très enrichissants. Chaque parcelle fait 70 m2 (quand même !) : il va falloir occuper l’espace…
Justement une de mes contraintes, c’est le temps ! J’ai en effet une vie professionnelle très prenante et une vie familiale bien remplie. Ça va être compliqué de consacrer plus de 3 heures par semaine en moyenne. On verra bien, je vais essayer, je suis motivé !

Prochaine et première étape : s’attaquer au nettoyage et à la préparation de la parcelle.



'Mon premier potager. Préambule' n'a pas de commentaires

Commentez !

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée