Météo. Le souffle brûlant du gel!

Il a donc fait froid, très froid ce dimanche et ce lundi 4 et 5 mai avec parfois des gelées inhabituelles en cette période de l’année, même si on s’approche des Saints-de-Glace. Le froid c’est une chose, mais ce sont les premiers rayons du soleil levant qui font souvent les dégâts les plus importants sur la végétation recouverte de givre. Une brûlure s’apparentant à un véritable coup de chalumeau dont on ne mesure des effets que plusieurs heures plus tard, voire le lendemain.

Un -3 degrés relevé dimanche au petit matin, ne pouvait que laisser des traces, même en prenant des précautions. Par exemple les pommes de terre qui avaient été recouvertes de paille s’en sortent indemnes, mais malheur aux feuilles qui n’étaient pas abritées! Sous la serre, certaines tomates montrent aussi les effets du coup de froid. Mais dans un cas comme dans l’autre, les plantes devraient surmonter cet épisode frisquet…

Par contre les dahlias qui étaient déjà bien avancés et qui ont été oubliés au moment de la pose des protections en urgence sont calcinés. Les pousses de la glycines font également triste mine, tout comme le kiwi… Du côté des fruitiers rien de visible pour l’instant, mais il faudra attendre encore un peu pour évaluer l’impact de ce gros coup de gel printanier!

Un incident qui donne plus que jamais toute sa valeur aux conseils de prudence recommandant d’attendre la mi-mai avant de planter à l’extérieur! Mais on n’est jamais sur de rien. Je me souviens il y a quelques années d’une gelée tardive survenue début juin qui avait fait des ravages…



'Météo. Le souffle brûlant du gel!' n'a pas de commentaires

Commentez !

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée