Rachat de Jardiland : L-GAM veut « réveiller la belle endormie »

Le groupe Jardiland vient d'être racheté par une société d'investissement

Le groupe Jardiland vient d’être racheté par une société d’investissement

La crise n’épargne pas le monde du jardin. On sait que le jardinage connaît un vif engouement dans le grand public, une passion qui gagne d’ailleurs les urbains. Oui, mais… 2013 n’a pas été une bonne année pour les jardineries. D’une part parce que la clientèle cherche aussi à faite des économies dans ce domaine, mais aussi à cause de la météo.

L’activité des jardineries se concentre sur le printemps. Or, en 2012, le printemps a été tardif et peut-être encore plus en 2013. Pas de soleil, pas de douceur… les achats de végétaux s’en ressentent.

Le groupe Jardiland, leader français de l’univers du jardin et de l’animal fait les frais de ce contexte. Une société d’investissement, L-GAM, vient d’acquérir 100% de son capital. L’objectif annoncé des nouveaux actionnaires est de développer l’entreprise…

Des négociations exclusives avaient commencé début janvier a donc abouti à ce rachat effectif depuis ce vendredi 31 janvier dans lequel L-GAM a investi 35 millions d’euros. Thierry Sonalier, Directeur Général du Groupe depuis le mois de juillet 2013, est nommé Président du Directoire.

« Jardiland est une Belle endormie qui va devoir se réveiller avec une équipe réorganisée, plus transversale, et un projet de développement dynamique tourné vers ses clients, une enseigne unique et forte, un site marchand évolué en Web to Store », commente dans un communiqué publié ce vendredi soir, Thierry Sonalier.

Plus de 200 magasins et 3000 salariés directs

On ignore pour l’instant les incidences -positives ou négatives- de cette opération sur l’emploi. Fondé en 1973, Jardiland est le leader français de l’univers du Jardin et de l’Animal de compagnie, avec un réseau de 204 magasins, dont 84 succursales et une implantation en Espagne avec 10 points de vente, dont 5 succursales. Le Groupe, qui propose à la fois toute la gamme des produits et services associés au Jardin et à l’Animal de compagnie, emploie 3000 collaborateurs en direct (6000 avec les franchisés). L’enseigne Jardiland a réalisé un chiffre d’affaires de 720 millions d’euros en 2013.

Le nouvel actionnaire de Jardiland investit sur un plan d’affaires revu avec des objectifs de redéploiement de l’enseigne destinés à la rendre à la fois plus résistante aux cycles des saisons, et à la doter d’une politique d’offre clarifiée et plus adaptée aux désirs et besoins de la clientèle des deux univers de Jardiland. Selon cet actionnaire, « l’enseigne se renforcera comme leader incontesté du Jardin, avec une gamme allant des plantes à la décoration et au mobilier de jardin, et incluant de nouveaux services, et le spécialiste des produits de soin et de confort, et des services pour l’Animal de compagnie ».

« Nous avons un plan d’affaires ambitieux qui s’appuiera sur une refonte de notre organisation, de notre manière de présenter et offrir nos produits et services. Jardiland doit re-devenir un lieu de destination évident pour les amoureux du jardin depuis les plantes, le mobilier et l’aménagement, jusqu’à la décoration du jardin, et pour toutes celles et ceux qui prennent soin de leurs animaux de compagnie. Notre stratégie se fonde sur une forte collaboration entre les équipes et les franchisés de l’enseigne Jardiland », précise Thierry Sonalier.

Printemps 2012 tardif, année 2013 difficile, problèmes opérationnels… Jardiland cherchait à s’adosser à un actionnaire dont l’objectif serait de relancer l’enseigne.

Associé Fondateur de L-GAM, Yves Alexandre, confirme dans le communiqué cet objectif : « C’est une grande satisfaction de pouvoir accompagner Jardiland dans un tel projet de développement. A travers notre partenariat avec Thierry Sonalier et son équipe, notre investissement vise à relancer cette belle enseigne et consolider sa place de leader et d’innovateur dans ses marchés. Jardiland a des atouts uniques qui lui permettront de saisir de nombreuses opportunités de croissance».

Qui sont les nouveaux actionnaires?

Dans son communiqué, la société d’investissement L-GAM, créée en octobre 2013 et dont il s’agit de la première acquisition se définit comme « une société d’investissement qui se distingue par un horizon d’investissement long-terme et un mandat de gestion flexible, afin d’offrir de vraies solutions aux PMEs européennes pour les accompagner dans leurs projets de développement. L-GAM a été fondée par Yves Alexandre (précédemment en charge de l’activité Corporate Investment pour l’Europe chez Investcorp), Ferdinando Grimaldi (précédemment Managing Director chez Bain Capital et Investcorp) et Felipe Merry del Val (précédemment Managing Director chez Bain Capital), avec le soutien de la famille princière du Liechtenstein. L’équipe de direction inclut Jérôme Bertrand (précédemment Principal chez Bain Capital). L-GAM est dotée de 240 millions d’euros, et d’autres apports devraient permettre de disposer de 325 millions d’euros à terme. L-GAM souhaite investir dans des sociétés où le soutien des équipes de management tout autant que les capitaux apportés permettront de débloquer des situations parfois complexes pour accélérer la croissance et accroître la rentabilité. www.l-gam.com

 



'Rachat de Jardiland : L-GAM veut « réveiller la belle endormie »' n'a pas de commentaires

Commentez !

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée