Internet : un nouveau site pour créer sa mini-ferme urbaine

Les enfants adorent les animaux de la basse-cour tel que les poules

C’est désormais une tendance forte. Les poules et lapins font un retour en force dans le cercle familial. Et le phénomène ne concerne pas seulement la campagne. De la même façon qu’ils jardinent sur leur balcon, les urbains sont de plus en plus nombreux à adopter les animaux de la ferme comme compagnons.

C’est sur cette mode que « surfe » Ghislain Journé en lançant un nouveau site internet qui s’adresse à ces nouveaux éleveurs…

Ce nouveau site vise clairement une clientèle d’éleveurs amateurs et plutôt urbains à qui il propose tout ce qu’il faut pour créer une « mini-ferme » à domicile. D’où le nom choisi pour le site : farmily.com. On y trouve des clapiers, des poulaillers, tous les accessoires complémentaires (mangeoires…), mais aussi des animaux. Ainsi l’internaute peut choisir et acheter sur le net la poule qui lui convient. Pour les lapins, plus fragiles au transport, le choix se fait sur internet, mais la vente est assurée par des éleveurs-partenaires qui sont répartis sur toute la France.

Le design du mobilier proposé est résolument moderne et stylé afin de bien « coller » aux attentes de ces éleveurs urbains.

Cette offre de lancement qui se limite à ces deux animaux pour le moment va s’étoffer au fil des mois pour s’étendre aux autres animaux de basse-cour: pigeons, oies, cailles, canards, oiseaux du ciel…

A découvrir : farmily.com

Les poules, des aides à l’élimination des déchets

Les poules sont désormais présentées comme des alliées indispensables à l’élimination des déchets. Une poule consomme 150 kg de déchets par an et produit entre 200 et 250 oeufs par an. Attention toutefois, une poule produit aussi beaucoup d’excréments qui à la campagne constitue un compost utile au jardin. Mais en ville, il faut les évacuer.

Et puis attention aussi à la contrainte que représente des animaux. Il vaut mieux réfléchir avant de s’en procurer à la gestion des absences, notamment. L’idéal est de pouvoir compter sur un voisin ou un proche qui videra régulièrement nourrir la basse-cour, quitte à lui offrir les oeufs maisons en récompense.

 

 



'Internet : un nouveau site pour créer sa mini-ferme urbaine' n'a pas de commentaires

Commentez !

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée