Fruitiers en palmettes: faites-les vous-mêmes!

Haute-tige, demi-tige, quenouille, scion… Il existe différentes variétés d’arbres fruitiers dont le nom varie en fonction de la forme, de la hauteur. Les formes dites « à palisser » sont une catégorie « à part » qui offre le double avantage de bien trouver leur place dans les petits jardins et d’offrir la possibilité de former des haies esthétiques pour délimiter par exemple un potager. Il existe diverses formes de palissage dont les palmettes et les cordons sont peut-être les plus connues, notamment des jardiniers amateurs. Le cordon est constitué d’une seule branche maitresse que l’on dirige horizontalement à quelques dizaines de centimètres du sol. On peut aussi conserver deux branches latérales qu’on laisse courir mais qui peuvent ensuite encore se séparer en deux parties de chaque côté. On parle alors de forme en U ou double U. En fait, il existe plusieurs possibilités. Ces fruitiers -le plus souvent des pommiers ou des poiriers- sont très agréable dans un petit potager puisqu’ils vous permettront malgré tout de croquer dans les pommes de votre jardin…

Si ces formes d’arbres vous intéressent, il vous faudra débourser au moins 150 euros pour en acheter des toutes formées. Vous pouvez faire des économies en les formant vous-mêmes Là, il ne vous en coûtera qu’une vingtaine d’euros -le prix d’un petit arbre, une quenouille- par contre il vous faudra aussi d’abord l’envie de vous lancer dans la taille et la patience d’attendre quelques années pour que votre palmette ressemble à… une palmette.

Voici quelques conseils simples, en vidéo pour réussir cette opération. Une vidéo que nous avons réalisée en partenariat avec la pépinière du Gros Chêne à Sérent (Morbihan)



'Fruitiers en palmettes: faites-les vous-mêmes!' n'a pas de commentaires

Commentez !

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée