Et si on semait les premières salades?

.salades

Il fait doux, très doux. A priori pas de grand froid à l’horizon au moins des quinze prochains jours. Ce sont évidemment des conditions climatiques qui vont nous poser pas mal de problèmes.

Mais pourtant pas positiver et jouer les opportunistes?

Jardiner, c’est aussi jouer avec le temps quitte, parfois à prendre des risques. Compte-tenu de ces conditions météorologiques exceptionnelles, moi je vous suggère de commencer à jardiner. L’un des obstacles que l’on peut rencontrer, c’est évidemment la qualité du sol qui, selon la région où vous habitez est peut-être difficilement praticable, en raison des fortes chutes de pluie de cet hiver.

L’idée n’est pas de retourner tout le jardin. Non, il suffit de disposer d’une petite bande de terre que l’on puisse bêcher en incorporant du compost. Et là, vous y semer un petit rang de salades. Moi je vous conseille de semer des variétés « classiques » qui produiront du plant qui sera bon à repiquer d’ici un mois, mais aussi des variétés dites « à couper ». Elles vous donneront très vite des petits bouquets de salades multicolores qui vous permettront dans quelques semaines de manger votre propre salade. Profitez-en pour semer des radis…

C’est évidemment une entorse au sacro-saint principe qui veut qu’il vaut mieux « semer tard dans une terre chaude que tôt dans une terre froide ». En l’occurence, il est prudent d’installer un « tunnel nantais » au-dessus de vos premiers semis. Il s’agit de quelques arceaux sur lesquels on tend un film plastique. Voila qui devrait réchauffer suffisamment, une terre qui n’a par ailleurs pas subi de grands froids. D’autre part, il faut savoir que la température de germination de la salade se situe entre 18 et 20 degrés (selon les variétés) et qu’elle doit se situer aux alentours de 10 degrés la nuit.

Compte-tenu de la douceur actuelle, des prévisions météorologiques, de l’effet de serre du tunnel, vous avez toutes les chances de réussir ces premiers semis. Cela reste malgré tout, aventureux. Alors, pour n’avoir aucun regrets, moi j’utilise des fonds de sachets de l’année dernière en vérifiant, bien sur, qu’ils aient été conservés bien au sec..



'Et si on semait les premières salades?' n'a pas de commentaires

Commentez !

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée