En librairie : comment « jardiner sans se planter »

Si vous êtes auditeur de RTL, vous connaissez sans doute Patricia Beucher qui anime les rubriques jardinage du samedi et dimanche matin.
J’aime bien ce rendez-vous pour deux raisons : d’abord Patricia Beucher connait bien les plantes et les légumes et ses conseils sont d’autant plus judicieux qu’elles les cultivent, ensuite je partage sa philosophie que je résumerai ainsi : « on peut jardiner sans se prendre la tête ». Elle publie un nouvel ouvrage qui devrait permettre aux jardiniers débutants ou avertis de pratiquer leur loisir en restant « cool »

« Depuis 1980, je cultive 3000 m2 de jardin d’une main légère. Entendez un potager à géométrie variable, de 200 à 400 m2, selon l’envie et le programme de l’année, et un verger…/… tout ça, moyennant une quinzaine de jours d’entretien », explique Patricia Beucher dans son éditorial…

Dans son livre elle passe en revue le fruit de son expérience et des expériences qu’elle a pu découvrir un peu partout en France et dans le monde. Elle donne des conseils pour apprendre à jardiner sans connaître d’échec cuisant, mais aussi pour sortir les « experts » de leurs pratiques souvent tellement sophistiquées qu’ils s’y perdent.

Jardiner, c’est avant tout prendre du plaisir sans dépenser trop d’argent ni perdre inutilement du temps et finir par s’écoeurer. Je confirme que cette doctrine est tout à fait applicable puisque c’est un peu mon rythme d’épicurien que j’exerce quand à moi sur un jardin de 6000 m2 dont 800 m2 de potager… Mais c’est vrai qu’il faut être à l’écoute de la nature, du rythme des saisons, et savoir se plier -sans rompre- aux caprices de la météo.

Donc, plein de trucs, d’astuces dans ce bouquin qui est aussi ouvert aux bricoleurs et aux chineurs. Parce que quand on veut jardiner sans se ruiner il faut savoir faire chauffer ses méninges et jouer de la scie et du marteau pour transformer tout ce qu’on peut récupérer ici ou là. Et d’un seul coup, le potager devient amusant, facile… reposant.

On y trouve évidemment tout ce qu’il faut pour jardiner bio et efficace et même quelques recettes pour réjouir les jardiniers gourmands… Petite remarque toutefois, en forme de clin d’oeil. dans son calendrier du jardinier tranquille, Patricia nous annonce le retour du coucou en avril-mai… Moi je dis qu’il arrive au moins un mois à l’avance. Un détail, me direz-vous, sauf si vous croyez au dicton qui veut que si on a des sous dans les poches lorsque le coucou chante pour la première fois, on sera riche toute l’année. Et cette année encore, je me suis fait avoir : le coucou a chanté début mars et mes poches étaient vides…

« Jardiner sans se planter » aux éditions Ulmer, par Patricia Beucher, 256 pages, 800 photos. Prix: 26 euros


Tagged: , ,


'En librairie : comment « jardiner sans se planter »' n'a pas de commentaires

Commentez !

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée