Comment cultiver et cuisiner le pâtisson

Michelle de Seine-et-Marne souhaite manger des pâtissons. C’est une excellente idée qui permet de remettre au goût du jour un légume qui fait partie de ces légumes anciens ou oubliés qui reviennent à la mode. Soyons clairs, pour en avoir cuisiné et goûté plusieurs tous les légumes anciens n’ont pas une valeur gustative exceptionnelle. Mais le patisson lui, est de ceux qui ont toute leur place à table et qui peuvent vous permettre d’étonner vos invités… Découvrez comment réussir un pâtisson farci au poulet et à la menthe et un livre de recettes mettant en valeur ces légumes dits « oubliés »

Egalement surnommé Artichaut de Jérusalem, ou bien encore soucoupe volante par nos voisins d’outre-Rhin, le pâtisson est une cucurbitacée comme le melon, le concombre et les courgettes. C’est d’ailleurs de ces dernières qu’il se rapproche le plus, tant par sa culture que par sa cuisine, à cette différence près que le pâtisson est sans doute plus savoureux que nôtre indispensable courgette.

Quand on établit ce rapprochement, on a presque tout dit : on peut appliquer au pâtisson toutes les recettes de ses cousines! Sa chair ferme et dense fera merveille en gratin, avec une béchamel, parsemée de fromage râpé (faites moi plaisir, oubliez le classique emmenthal pour tenter d’autres fromages goûtus tels que le Cantal…). On peut aussi faire revenir sa chair à la poêle avec de l’ail et du persil, l’utiliser en ratatouille… C’est un légume intéressant sur le plant diététique -comme la courgette- puisqu’il est peu calorique, riche en oligo-éléments et en fibres…

Sa forme originale -qui effectivement rappelle celle d’une soucoupe volante- laisse la possibilité d’imaginer des présentations sortant des sentiers battus en utilisant par exemple l’enveloppe comme un plat, un peu comme on le ferait avec une courge.

En fait, ces recettes s’appliquent au légume « adulte », mais le pâtisson est également excellent confit au vinaigre comme des cornichons, à condition d’être cueillis très jeune. C’est donc une formule qui est plus pratique lorsqu’on dispose de son propre potager.

Enfin, ils peuvent aussi être utilisés comme décoration, comme les coloquintes.

Voici la recette du pâtisson farci au poulet et à la menthe

Cette recette est tiré d’un livre de recettes publié chez Larousse, « Légumes et fruits oubliés », de Bérengère Abraham qui renferme 80 recettes mettant en valeur ces fruits et légumes que l’on redécouvre aujourd’hui : beignets de panais au cumin, mash de topinambours et Saint-Jacques poêlés… 17, 90 euros

POUR 2 PERSONNES PRÉPARATION : 25 min • CUISSON : 50 minutes

1 grosse carotte • 1 courgette • 1 grosse échalote • 1 filet de poulet • 1/2 bouquet de menthe fraîche • 1 pâtisson moyen • 2 cuill. à soupe d’huile d’olive • 20 cl de crème fraîche épaisse

• sel et poivre du moulin

Préchauffez le four à 180 °C (therm. 6). Épluchez la carotte, lavez et séchez la courgette. Coupez la carotte et la courgette en petits cubes. Épluchez l’échalote et ciselez-la finement. Détaillez le poulet en petits cubes, salez et poivrez. Lavez, séchez la menthe et ciselez-la. Coupez le dessus du pâtisson pour pouvoir le creuser en retirant les pépins. Récupérez la chair du pâtisson et détaillez-la en fines tranches.

Dans une poêle, faites chauffer l’huile d’olive. Faites revenir rapidement l’échalote, ajoutez le poulet, faites-le dorer sur toutes les faces, puis ajoutez les dés de carotte et de courgette. Incorporez également les tranches de chair de pâtisson. Salez, poivrez et laissez cuire 3 minutes. Ajoutez ensuite la crème et la menthe et versez le tout dans le pâtisson creusé.

Déposez le pâtisson farci sur la lèchefrite du four et enfournez pour 45 minutes jusqu’à ce que dessus soit gratiné. Dégustez bien chaud.

Comment le cultiver

Comme en cuisine, le pâtisson se cultive comme les autres courges.  Il adore le sols riches et le soleil. Selon les régions, il se plante sous abri en mars-avril ou en pleine terre en mai, par groupes de 4-5 graines, espacées d’environ 1 mètre (c’est une plante coureuse qui prend donc de la place). Vous garderez le plant le plus beau. Les récoltes s’échelonneront de juin à octobre. Le pâtisson se conserve l’hiver dans une cave.



'Comment cultiver et cuisiner le pâtisson' a 3 comments

  1. 6 janvier 2013 @ 9 h 24 didier guillaume

    j ai découvert ce légumes il y a 3 ans , c est mon voisin de jardin qui en cultivais , j ai gouter et j ai aimer je le remplace tres souvent des traditionelles courgettes et mes convives l apprécie ! merci jacky je vais essayer la recette .

  2. 31 juillet 2013 @ 17 h 09 Marie

    Moi aussi, je vais essayer dès cet automne, quitte à mettre des champignons (à la place de la carotte, je n’aime pas trop), un chouïa de lardons (un jour où il fait froid!). Je t’en donnerai des nouvelles, tu me connais !

  3. 26 septembre 2017 @ 17 h 57 AUBRY Albert-Yves

    Bonjour, Je viens démarrer cette année mon potager en carré. Il me restait un bac ( 1,5 X 1,5 X ht 0,8) dans lequel il y avait des déchets végétaux. Ce bac n’étant pas encore prêt à recevoir des cultures j’y ai planté une courge muscade et un pâtisson. La courge muscade m’a donnée 3 courges (2 de 20kg chacune et une de 10 kg), par contre le pâtisson m’a donné une cinquantaine de fruits que je récolte jeunes lorsqu’ils ont environ 12 à 13 cm de diamètre. C’est un régal de les déguster farcies, sautés à la poêle ou en purée. Un légume à découvrir. Albert Yves


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée