COVID 19. Confinement 3: l’Interprofession satisfaite

Dans un communiqué, l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage, Val’hor, exprime sa satisfaction après la décision du gouvernement d’autoriser l’ouverture des commerces du secteur lors du nouveau confinement qui commence:

« VAL’HOR, l’Interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage salue la décision du Gouvernement, publiée via le décret n°2021-296 du vendredi 19 mars 2021, autorisant l’ouverture des « commerces de plantes, fleurs, graines, engrais, semences, plants d’espèces fruitières ou légumières ». En ce jour de Printemps, la symbolique est très forte. Les fleurs et plantes sont le symbole de cette saison de renouveau, de la vie, du bien-être. Pour Mikaël Mercier, Président de VAL’HOR : « En autorisant l’exercice de nos métiers, le Gouvernement veut permettre aux Français de se connecter davantage à la nature, surtout en cette période de crise ». C’est aussi la victoire d’un collectif, celui des dix Fédérations unies au sein de VAL’HOR pleinement mobilisées depuis un an.
Chacun de leur Président autour du Président de VAL’HOR, s’est mobilisé sans relâche et à tous les niveaux pour mener une action collective et en concertation, dans une stratégie arrêtée depuis décembre. Tous les leviers ont été activés pour assurer la décision. VAL’HOR s’en trouve renforcée par une légitimité sans conteste en ayant été au rendez-vous de l’enjeu économique.
Il s’agit d’une reconnaissance pour l’ensemble des métiers du végétal : producteurs, fleuristes, jardineries, semenciers, grossistes, paysagistes – concepteurs et entrepreneurs. Mais c’est aussi et surtout une responsabilité vis à vis des clients et des salariés. Chaque professionnel du végétal doit savoir se montrer à la hauteur de cette confiance qui lui est faite, pour garantir la santé de tous.
Avec ce Printemps qui démarre, au-delà d’autoriser la vente des plantes et des fleurs, c’est un message d’espoir que le Gouvernement souhaite porter aux Français. Les 175 000 professionnels du végétal sauront y répondre pleinement. On le sait, les Français sont en attente de bien-être puisque, selon la dernière enquête d’Opinionway Mars 21 :
• 7 Français sur 10 considèrent les fleurs et plantes importantes, sur le plan personnel de la qualité et de l’équilibre de vie ainsi que sur le plan social.
Leurs bénéfices individuels et collectifs, personnels et relationnels sont ainsi largement reconnus.
• La crise sanitaire a globalement maintenu ou renforcé l’importance accordée par les Français au jardinage et / ou au fleurissement de leur intérieur.
Les Professionnels du végétal sont là pour satisfaire leurs besoins
• Les trois quarts des Français ont acheté des fleurs et plantes au cours de cette dernière année, malgré les multiples contraintes ayant brimé ces achats.
Les points de vente seront fréquentés dans le respect des gestes barrières.
« En ce jour de Printemps, le végétal est plus que jamais accessible au plus grand nombre. Saisissons cette liberté qui nous est donnée de semer le Printemps » nous rappelle Mikaël Mercier. « Être entouré de fleurs chez soi, retrouver son jardin, embellir son espace de vie, cultiver son potager, s’aérer l’esprit sans voyager, changer d’air dans un parc paysager… tout cela on le doit aux Professionnels du végétal. Il nous faut juste permettre à chacun de se projeter vers un avenir meilleur. Pour autant, il convient de rester attentifs et solidaires de tous les corps de métiers encore à l’arrêt, notamment ceux avec les professionnels du végétal travaillent au quotidien. »


Tagged:


'COVID 19. Confinement 3: l’Interprofession satisfaite' n'a pas de commentaires

Commentez !

Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée