Au jardin ce week-end : on sème, on bêche, on prépare ses plants

plantationsDe la douceur, encore de la douceur… Il suffit de regarder la végétation qui nous entoure pour le constater : la végétation est en avance de trois semaines à un mois cette année.

Donc ne boudons pas notre plaisir et laissons nous aller à quelques plantations, ce week-end…

Qu’est ce que je vais faire ce week-end? Et bien, dès que j’aurai terminé ce petit papier, je cours au jardin pour prendre l’air et profiter de la douceur qui nous est promise par Météo France. J’ai un chantier à terminer qui s’est retrouvé à l’arrêt à cause du retour de la pluie ces derniers jours : il s’agit de réaliser un massif exposé au nord/nord-est entièrement constitué d’Hydrangéas ou d’hortensias si vous préférez (rendez-vous demain dimanche sur le site pour tout savoir sur la plantation et la culture de ces magnifiques plantes)…

Nous entrons en jours feuilles à partir de cet après-midi, c’est donc le moment de semer les salades, les poireaux. Alors, même s’il fait doux, il est peut-être raisonnable de protéger ces semis d’un coup de froid nocturne avec un voile de forçage ou un tunnel plastique. Prévoyez quelque chose de simple à poser et à démonter. Car, si la douceur actuelle se prolonge, il faudra jongler entre le jour et la nuit pour que nos semis précoces n’aient pas trop froid la nuit, pas trop chaud le jour. En effet, si on parle beaucoup du risque de gelées nocturnes, il faut aussi se dire que le soleil a déjà beaucoup de force et sous un abri, la température monte très vite et pourrait être aussi dommageable que le froid.

Ce n’est qu’à partir de la mi-mai -après les Saints de Glace- que l’on peut considérer qu’il n’y a plus de risque de gelées. Mais, cette année, compte-tenu des circonstances, on peut prendre quelques risques…

Alors si vous choisissez d’aller vous promener dans votre jardinerie préférée, vous avez de fortes chances d’être tentés d’acheter des plants de tomates, de géraniums… Alors, attention! il est trop tôt pour pouvoir les planter en plein air. Par contre, vous pouvez en acheter si vous avez une pièce ou un local dans lequel vous pouvez les conserver à l’abri du froid. Vous allez ainsi pouvoir profiter des semaines à venir pour bichonner vos petits plants, les faire grandir, les endurcir en les sortant dans la journée lorsqu’il fait très beau. Ainsi lorsque les gelées ne seront plus à craindre vous pourrez installer définitivement des végétaux déjà magnifiques. En faisant cela, vous aurez gagné du temps sans prendre de risques. Evidemment, ces conseils sont à moduler en fonction de votre région d’habitation. Plus vous habitez au nord et plus vous aurez intérêt à attendre la quinzaine d’avril (c’est bientôt) pour faire vos achats, afin d’éviter une trop longue attente « en couveuse ».

Sinon, il est évident qu’il faut profiter du beau temps pour terminer la préparation des différents parterres, des parcelles de potager notamment en les débarrassant des « mauvaises herbes » en les bêchant tout en incorporant, là où c’est nécessaire du compost ou du fumier…

 



'Au jardin ce week-end : on sème, on bêche, on prépare ses plants' a 1 commentaire

  1. 30 mars 2014 @ 8 h 09 Lisette

    J ,aime beaucoup ce vous dites c’est instructif et juste .au vue de ce je fais au jardin


Voulez-vous commenter ?

Votre adresse e-mail ne sera pas affichée