Vers tueurs de lombrics : la nouvelle carte de France

Il y a longtemps que je ne vous ai pas parlé des plathelminthes terrestres invasifs, ces vers plats originaires de l’hémisphère sud et qui dévorent nos bons vieux lombrics.

On pensait qu’avec l’arrivée du froid, ces vers se feraient oublier. Mais l’hiver se poursuit dans la douceur et les plathelminthes semblent toujours aussi actifs. La preuve en est, le professeur Justine continue de recevoir des témoignages de leur présence.

Une nouvelle carte de la présence de ces prédateurs en France a été établie le 30 janvier dernier. Je vous propose de la découvrir.

La première carte permet d’avoir une vision d’ensemble de la présence des différentes espèces recensées en France. La seconde détaille cette présence espèce par espèce :
plathelminthes

carte plathelminthes

Plathelminthes invasifs : ils sont empoisonnés!

C’est une nouvelle information que nous donne le professeur Justine, ce scientifique du Muséum d’histoire naturelle spécialiste -entre autre- des plathleminthes terrestres invasifs, que l’on connait aussi sous le nom de « vers tueurs de lombrics ».

Depuis plusieurs mois, il appelle le public à l’aide pour déterminer l’ampleur de la présence en France de ces vers venus notamment de Nouvelle-Zélande et qui ont la particularité de dévorer nos lombrics. A terme, l’installation de ces prédateurs pourrait provoquer la disparition des lombrics et donc une catastrophe écologique majeure.

On sait désormais que plusieurs espèces de plathelminthes sont présentes pratiquement partout en France depuis plusieurs années. On sait finalement assez peu de choses sur ces prédateurs qui semblent décidément bien peu sympathiques.

En effet, dans un article publié il y a quelques jours sur son site, le professeur Justine révèle qu’un poison très violent a été détecté sur ces vers invasifs. Il lance donc un nouvel avertissement : ne les touchez pas et ne laissez pas les enfants jouer avec.

Lire la suite

Plathelminthes invasifs : de nouvelles espèces découvertes en France

INPN (http://inpn.mnhn.fr). Carte établie par Jessica Thévenot, chef de projet espèces animales invasives. Coordination technique et scientifique de la stratégie nationale relative aux espèces exotiques envahissantes. Service du Patrimoine Naturel Muséum National d’Histoire Naturelle, Paris

Au fil des semaines et des mois, l’ampleur de l’invasion de plathelminthes terrestres se confirme. Sur le bureau du professeur Justine, chercheur au muséum national d’histoire naturelle, les témoignages s’empilent, ainsi que les colis contenant des spécimens trouvés un peu partout en France.

Et les nouvelles ne sont pas bonnes….

Lire la suite

Quimper : les plathelminthes invasifs rodent dans le centre ville

« Il y en a partout dans le jardin. Depuis deux ans, c’est fini, je n’y mets plus les pieds… ». Le témoignage de cette jardinière qui demeure dans le centre ville de Quimper est impressionnant. D’abord parce qu’il confirme la présence depuis plusieurs années de plathelminthes terrestres invasifs en ville, comme dans le reste du Finistère. Ensuite parce qu’il montre la difficulté de cohabiter avec une bestiole assez répugnante qui pourrait mettre en péril la survie de nos lombrics et provoquer une véritable catastrophe écologique.

icon-car.pngKML-LogoFullscreen-LogoQR-code-logoGeoJSON-LogoGeoRSS-LogoWikitude-Logo
ville de quimper

chargement de la carte - veuillez patienter...

ville de quimper 47.997542, -4.097899 Les plathelminthes terrestres invasifs pullulent dans le centre de Quimper

Lire la suite

Vers tueurs de lombrics : ils sont sans doute là depuis longtemps

On n’a sans doute pas fini d’en apprendre sur la présence en France de plathelminthes terrestres invasifs… Ainsi dans un récent tweet, le professeur Justine qui suit le dossier au muséum national d’histoire naturelle explique qu’il a reçu ce lundi après-midi un appel téléphonique d’une jardinerie de Quimper (Finistère). Son interlocuteur lui a indiqué que plusieurs clients étaient venus signaler la présence dans leur jardin de vers bizarres. Mais cela depuis… deux ans!

Lire la suite