Bâcher contre les mauvaises herbes : et voila le résultat!

A droite une parcelle toujours bâchée, à gauche une parcelle qui vient d'être découverte. Plus de mauvaises herbes...

A droite une parcelle toujours bâchée, à gauche une parcelle qui vient d’être découverte. Plus de mauvaises herbes…

Je vous avais vanté les mérites du bâchage comme moyen de lutte contre les mauvaises herbes il y a quelques mois. Je voudrais revenir sur cette technique qui présente quand même bien des avantages pour lutter contre les « adventices ». Début mars, j’ai étalé des bâches de récupération (donc gratuites) sur des parcelles de mon potager. En fait, compte-tenu de la douceur de l’hiver et de l’importante pluviométrie, je pressentais de gros soucis avec les mauvaises herbes cette année. Il fallait donc essayer de trouver un moyen efficace de détruire celles qui s’étaient installées pendant l’hiver afin de reprendre le contrôle de la situation. D’où le recours un peu tardif à cette méthode qui est plus efficace si on la met en application avant l’hiver. D’ailleurs un de nos amis internautes nous expliquait que pour obtenir un bon résultat, il fallait au moins trois mois de bâchage.

Mais, bon, les bâches sont étalées depuis un peu plus d’un mois et je viens de les retirer pour vérifier le résultat et préparer le terrain pour de prochains semis. Je ne sais si la photo est bien expressive, mais sous la bâche, plus trace de mauvaises herbes et la terre est restée humide alors que sur les parcelles nues, elle se dessèche déjà, grâce notamment au petit vent d’Est qui souffle depuis plusieurs jours. Et puis, autre avantage, elle est ameublie et se travaille « toute seule », comme on dit.

Donc, voila une technique bio capable de remplacer tous les herbicides. Reste maintenant à « gérer » la suite, c’est à dire la repousse des mauvaises herbes dans les plantations. Là encore, méthode identique : pailler, pailler et encore pailler, avec notamment les tontes de gazon entre les rangs de légumes. Et puis, tous les jours un petite tour dans le jardin avec une binette à la main pour éliminer les indésirables au fur et à mesure qu’elles pointent le bout de leurs feuilles…

Ce week-end au potager : le faux-semis contre les mauvaises herbes

Le faux-semis, une technique contre les mauvaises herbes se débarrasser des mauvaises herbes sans utiliser de désherbants chimiques néfastes pour la santé? Il y a le bâchage, le paillage, mais aussi la technique du faux-semis. C’est un peu lourd à mettre en oeuvre mais cela donne des résultats intéressants. C’est le moment idéal de la pratiquer et, si vous êtes dans une région épargnée par la pluie, ça pourrait bien être votre chantier dominical.

Lire la suite

Mauvaises herbes : tentez le coup de la bâche!

bâcheOn le sait, après un hiver aussi doux et pluvieux que celui que nous venons de traverser, les mauvaises herbes sont en pleine forme et vont nous poser des tas de problèmes cette année.

Voici un truc que vous pouvez tenter, tant que votre potager n’est pas encore planté : étaler une bâche sur les parcelles libres. Privées de lumière les mauvaises herbes ne pousseront pas. Evidemment, lorsque vous enlèverez la bâche, il faudra gérer la repousse des « adventices ». Il faudra alors prendre le relai en utilisant le paillage à l’aide, par exemple, des tontes de gazon. Mais on en reparlera le moment venu…

Autre avantage de la bâche, elle réchauffe le sol et l’ameublit. Normalement, lorsque vous la retirerez, un petit coup de grelinette voire même un simple « coup de croc » suffira à préparer le sol aux plantations…

Test : le désherbage thermique, c’est efficace

Si au cours de ce printemps bizarre, anormalement long et frais, les légumes ont eu du mal à se développer, il n’en est pas de même des « mauvaises herbes » qui elles, s’en donnent à coeur joie.

On me pose souvent la question de savoir comment les éliminer en respectant l’environnement. Pour être le plus précis et le plus efficace possible, je me suis livré à une petite expérience, dont je vous livre les résultats.

Lire la suite

Pratique : Berthoud invente le désherbage électrique

Comment jardiner sans polluer? Cette question est devenue un véritable enjeu environnemental, car, mine de rien, les jardiniers amateurs sont une source de pollution importante.

Mais il n’est pas toujours facile de tirer un trait sur de vieilles habitudes. Et s’il y a bien un fléau qui préoccupe le jardinier, ce sont les mauvaises herbes. Aujourd’hui, il est de bon ton de les appeler adventices ou plantes sauvages. Peu importe, il n’y rien de plus désagréable de voir ses plates-bandes de haricots, salades et autres pommes de terre sans parler des massifs de fleurs, envahies par le liseron, le mouron et autres oseilles sauvages.

Du coup un marché florissant est né avec les désherbeurs thermiques fonctionnant au gaz. Les fabricants se livrent une féroce bataille pour faire sa place. Une nouvelle génération d’appareils vient bouleverser la donne…

Crédits photos : Berthoud

Lire la suite