Interdiction du Roundup : Botanic s’en passe déjà depuis 7 ans

Grace à son opération "passons-nous des pesticides", Botanic a déjà récupéré environ 15 tonnes de produits déposés par les  jardiniers amateurs

Grace à son opération « passons-nous des pesticides », Botanic a déjà récupéré environ 15 tonnes de produits déposés par les jardiniers amateurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La ministre de l’Ecologie, Ségolène Royal, a annoncé dimanche sur France 3 l’interdiction de la vente en libre service dans les jardineries du désherbant Roundup afin de lutter contre les effets néfastes des pesticides.

Une annonce que salue l’enseigne des 65 jardineries botanic®, tout en rappelant son rôle de pionnier dans cette démarche. En effet, Botanic est allée beaucoup plus loin en bannissant définitivement de ses rayons tous les pesticides et engrais chimiques de synthèse depuis le 1er janvier 2008.

« Une prise de risque évidente à l’époque pour l’enseigne qui a accusé une baisse du chiffre d’affaires de 2 millions d’euros sur cette famille des phytosanitaires à l’issue de la 1ère année », souligne l’enseigne.
Luc Blanchet, horticulteur et président de botanic®, n’a pourtant pas baissé les bras. Il s’est appuyé sur le travail de proximité mis en place avec les fournisseurs et a incité la recherche de solutions alternatives pour jardiner au naturel. C’est ainsi que l’enseigne a pu proposer, depuis une offre complète et devenir l’enseigne de jardinerie référente en matière de jardinage naturel, en terme d’offres produits et de conseils en magasin. Les produits développés sur les familles paillages du sol, terreaux et amendements, engrais, tous utilisables en agriculture biologique, insectes auxiliaires, nématodes et autres produits de soins et de traitement dits « naturels »… ont permis de rééquilibrer le chiffre d’affaires et contribuer au développement de cette offre par les industriels du secteur.

« En attendant que les autres enseignes de jardineries se rallient à la bonne cause », botanic® annonce la reconduite de son opération « Passons-nous des pesticides » dès la rentrée, les 25-26 septembre et les 2-3 octobre 2015.

Cette opération, lancée au printemps 2014 a été réditée il y a quelques semaines dans le cadre de la Semaine des alternatives au pesticides. Elle a permis de récolter 6,6 tonnes de pesticides. Au total, ce sont 15,6 tonnes qui ont été récupérées depuis le printemps 2014 via 3 collectes et la mobilisation de plus de 5000 personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *